Du
29
juin
Au
07
juillet
FORMATION

Chargement Évènements

Stage de qualification voile

Le CDJ organise cette année un stage de qualification « voile » avec l’organisme agréé AFOCAL, un atout si vous désirez intégrer une équipe d’animation en camp préados ou ados au CDJ !

Cette qualification vous permettra d’encadrer de manière autonome des activités « Voile » en accueils collectifs de mineurs.

Elle s’adresse aussi bien à ceux qui sont en cours de formation BAFA (3ème volet de la formation, voir onglet) qu’à ceux qui ont déjà obtenu le BAFA mais qui désirent acquérir une qualification complémentaire.

  • Infos qualification complémentaire : Après avoir obtenu le diplôme BAFA, il vous est toujours possible de vous inscrire à une session de qualification (voile, canoë-kayak, activités de loisirs motocycliste, surveillance de baignade) et d’obtenir les prérogatives spécifiques pour encadrer l’activité concernée si elle est validée.
  • Pour pouvoir suivre une session de formation complémentaire vous devez vous inscrire administrativement sur le site du BAFA avant de vous inscrire auprès de l’organisme de formation de votre choix. En cas d’appréciation favorable, une attestation de qualification vous sera délivrée par le directeur départemental du lieu de déroulement de la session.

Prérequis dans tous les cas :

  • Etre inscrit dans le cursus BAFA (avoir effectué une formation générale suivie d’un stage pratique de 14 jours minimum) ou être titulaire du BAFA ou du BAFD
  • Fournir une attestation délivrée par un « BE Voile » ou responsable voile reconnu par le CDJ,   attestant de votre capacité à maîtriser un dériveur, un catamaran ou une planche à voile sous toutes les allures, par vent de force 3.
  • Fournir un document attestant  de votre capacité à effectuer un 100m nage libre, départ plongé délivré par un maître nageur sauveteur.
  • Fournir un certificat médical de non contre-indication à la pratique de la voile ou des sports nautiques.

Stage de qualification BAFA, spécialité « voile » au CDJ (8 jours)

Du lundi 29 juin à 10h au mardi 07 juillet à 16h 

Prix : 560 € (pension complète en internat)

Qu'est ce que le BAFA

Le BAFA (Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur/trice) est un diplôme non professionnel délivré par le Ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale. Il permet d’encadrer, de façon occasionnelle et volontaire, des enfants et des adolescents en accueil collectif de mineurs (ACM).

Dès 17 ans (il faut avoir 17 ans révolus le 1er jour du stage de formation générale), tu peux commencer ta formation BAFA qui s’articule en 3 parties:

  • Etape 1 : Formation générale.
    Pour acquérir les éléments fondamentaux (théorie et mise en situation) 8 jours
  • Etape 2 : Stage pratique en ACM.
    Un stage en tant qu’animateur(trice) dans un centre de vacances ou de loisirs de 14 jours minimum 
  • Etape 3 : Approfondissement ou qualification
    Pour parfaire la formation d’animateur, avec un bilan des étapes précédentes et la possibilité de découvrir un thème/un public/une activité, de valider une compétence technique. 6 ou 8 jours

Attention, vous disposez d’un délai maximum de 18 mois entre la formation générale et votre stage pratique et de 30 mois entre la formation générale et la fin de votre formation. Si vous êtes dans l’impossibilité de respecter ces délais, vous devez contacter la DDCS pour obtenir une dérogation.

Objectifs et contenus de la qualification voile

Objectifs principaux de la Formation

(en référence à l’arrêté du 7 août 1979)

Amener le stagiaire à assurer la responsabilité pédagogique de l’activité voile en Accueil Collectif de Mineurs par :

  • l’élévation des niveaux techniques et théoriques de fonctionnement des engins à voile (forces, direction / équilibre / propulsion, allures, manœuvres…)
  • l’élévation du niveau de connaissances pédagogiques (connaissance des publics ; conception, mise en œuvre et évaluation des séances)
  • la maîtrise des conditions de sécurité affective et matérielle de l’activité

Contenu de la formation

Maîtrise du voilier et éléments simples de navigation

  • Par une pratique quotidienne de la navigation.
  • Par une analyse des moments de navigation
  • Départs, arrivées de mouillages et de plages
  • Arrêt du bateau, godille, pagaie, matelotage
  • Compas, carte, balises, amers, marées

Découverte et approche pratique du milieu naturel et humain

  • Sensibilisation et de connaissance du milieu maritime
  • Mise en place d’activités liées au milieu (pêche à pieds, pêche, cerfs-volants, jeux de plage…)

Vie de groupe :  prise en compte dans la vie quotidienne et dans les activités stage en internat

Préparation aux tâches d’animation de l’activité par la pratique vécue et analysée de situations variées

  • Direction d’un groupe en situation d’activités sur l’eau
  • Réaliser une randonnée nautique d’une ½ journée
  • Jeux nautiques et aménagement de plan d’eau

Conditions d’hygiène et de sécurité

  • Par un travail régulier sur les éléments nécessaires à la pratique de l’activité en toute sécurité, sur la météorologie et ses effets sur l’organisme, sur la sécurité, la réglementation, l’alimentation….

Conduite à tenir en cas d’accident

  • Connaissance de l’organisation de la sécurité et des secours en mer, les notions de secourisme, soins au noyé
  • Redressage et remorquage d’un dériveur chaviré
  • Manœuvres de sécurité avec un bateau à moteur < à 10Cv

Notions d’entretien et de réparation du matériel

  • Entretien et maintenance du matériel nautique au quotidien
  • Initiation à la conduite d’équipement motorisé

Un dossier technique (vade-mecum) sera remis à chaque stagiaire. Il englobera des fiches techniques sur le contenu de la qualification mais également des aides et des conseils. Pendant la formation nous pourrons utiliser différents type de dériveurs légers (420-470, toppers, hobbie cat 15)

Informations subsidiaires

Si vous utilisez un bateau de sécurité à moteur (+ de 6 CV), la possession de la carte mer ou du permis mer est indispensable à l’encadrement de la voile en accueil collectif de mineurs. Le contenu de la qualification prépare aussi les stagiaires à passer la carte mer, mais elle n’est pas comprise dans le stage. Pour obtenir cette dernière vous devrez vous adresser à organisme de formation agrée « Bateau-école ».

Les + de ce stage  au Centre des Jeunes

  • Une éthique biblique : respect de la personne, encouragement, refus de pédagogies déstabilisantes ou dévalorisantes.
  • Un contexte chrétien, avec une équipe de formateurs qualifiés, motivés et motivants pour votre réussite.
  • Temps optionnels de réflexions, partages et témoignages de ce que Dieu attend d’un animateur chrétien….

L’inscription n’est valable qu’à réception du bulletin d’inscription spécifique, dûment rempli, accompagné  de 70 € d’arrhes non remboursables

Avant de compléter le bulletin vous devez obligatoirement vous munir de votre n° d’inscription (obtenu avant votre formation générale sur le site www.jeunes.gouv.fr/bafa-bafd)

Dans le cas ou vous avez déjà  votre BAFA,

si vous avez obtenu validation de votre session de formation générale avant le 1er mai 2010, vous devez sélectionner lors de la préinscription sur le site, « Je n’ai pas encore de compte d’accès et je suis déjà en cours de formation ». N’oubliez pas de transmettre par courrier à la direction départementale gestionnaire (DDCS ou DDCSPP) de votre lieu de résidence, vos certificats de session(s) et/ou de stage(s) originaux validés (gardez-en une copie en cas de perte).

Formulaire Inscription

Le solde des frais de stage, indiqué sur la facture fournie devra être réglé au plus tard 5 jours avant le début du stage.
Possibilités de payement échelonné, se renseigner au secrétariat.
Chèques vacances ANCV acceptés.

La possibilité vous est donnée de devenir membre adhérent de l’association CDJ : cotisation de 4 € pour les personnes majeures et 2 € pour les mineurs. Cette cotisation vaut pour l’année civile. Vous recevrez une carte de membre montrant votre attachement à notre association.

De nombreuses structures proposent des aides pour passer le BAFA : les comités d’entreprises (CE), Les directions
départementales, le Pôle emploi, la Caisse d’allocations familiales, les conseils généraux ou régionaux…
Il vous appartient de faire les démarches nécessaires

Les aides publiques pour passer le BAFA
La plupart des aides sont cumulables, mais aucune ne couvre ne serait-ce que la moitié du coût d’une formation.

  • La Caisse d’allocations familiales ou M.S.A.
  • Certaines CAF ou MSA accordent des aides sans conditions de ressources ni d’âge. Prendre contact avec sa caisse ou
    celle de ses parents, même pour les majeurs.
  • Les aides CAF comportent cependant une constante nationale : la bourse nationale de session d’approfondissement ou de
    qualification, accordée sans conditions de ressources, et qu’il faut demander en utilisant le formulaire Cerfa n°11381*02.
  • Les bourses ministérielles Les aides doivent être demandées aux directions départementales en charge de la cohésion sociale.
    L’État accorde des bourses jeunesse et sports aux jeunes animateurs. Pour les obtenir, il faut s’adresser aux services déconcentrés de
    l’État (comme la direction départementale de la cohésion sociale ou la direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion
    sociale). Les conditions d’obtention sont dépendantes des ressources personnelles des candidats. Ces bourses s’élèvent en moyenne à 180 €
    et peuvent atteindre 305 € et sont accordées à environ 10.000 personnes chaque année.
  • Le conseil général
    Il n’y a pas de vérité dans ce domaine. Chaque département fixe ses propres règles. Parfois, il existe des conditions d’âge ou
    de revenus. Le montant des aides varie souvent entre 150 et 200 €. Toutefois, certains départements versent leurs aides en 2
    parties : une lors du stage théorique et l’autre lors de la 3ème étape.
  • La mairie
    Les mairies aident parfois les jeunes à préparer le BAFA. Voir le service social de votre mairie.
  • Le Pôle emploi
    Même si le BAFA n’est pas officiellement une formation professionnalisante, beaucoup d’annonces d’embauches
    s’adressent aux titulaires de ce brevet. Le coût de la formation n’étant pas exorbitant, le Pôle emploi la prend en charge sous
    réserve de remplir des conditions assez strictes. Il faut en discuter avec un conseiller Pôle emploi.

Les aides auxquelles on ne pense pas

  • En cherchant bien, autour de soi, il est possible de dénicher des sources de
    financement inédites. Pour éviter les dépenses d’énergie inutiles, voici quelques pistes à creuser.
  • Les Comités d’Entreprises
    Dans les grandes entreprises, le CE organise très souvent des colonies l’été pour les enfants de leurs salariés. Après
    ce premier pas dans le milieu de l’animation, les entreprises ont poursuivi leurs efforts : elles profitent de cette proximité avec le
    milieu de l’animation pour payer aux enfants de leurs salariés leur formation BAFA.
  • Les banques
    Oui, oui, les banques. Notamment celles qui se disent « proches des jeunes ». Elles concrétisent cette posture par des coups de
    pouce aux « jeunes qui bougent ». Concrètement, une banque peut vous aider de 2 manières : certaines accordent une aide de
    50 €, ou plus, pendant que d’autres peuvent avancer l’argent nécessaire le temps que les autres aides tombent. Bref, un petit
    rendez-vous avec votre banquier peut se révéler payant.

Autre option :
De nombreux organismes et certaines associations proposent à des jeunes de les embaucher bénévolement pour un certain
nombre de jours en échange de quoi ils paient tout ou partie de la formation.

Prochainement

Du
11
avril
Au
18
avril

English CDJ

8 h 00 min — 17 h 00 min
@
Voir
Du
11
avril
Au
18
avril

Cap'Bac 2020

16 h 00 min — 12 h 00 min
@
Voir
Du
18
avril
Au
25
avril

Revitaliz'

8 h 00 min — 17 h 00 min
@
Voir